Archives par mot-clé : jardin

Non pas 1, non pas 2, mais 3 arbres plantés !

La promesse (faite il y a 6 ans au permis de construire) est tenue !

Après avoir choisi (en 2018  etnon sans moult tergiversations) de planter un BOULEAU comme arbre principal dans notre jardin, nous sommes enfin passés à l’action en cette fin de mois de novembre 2019, boostés par le dicton de la Ste Catherine.

Cet arbre ornemental destiné à être placé au cœur de notre carré vert accompagne quelques arbres fruitiers (poiriers et prunier en espaliers ou en colonne) déjà plantés l’année précédente. Un figuier se déploie aussi depuis quelques temps ainsi qu’un olivier qui orne notre terrasse, la végétalisation continuant sa progression au fil de nos chantiers collectifs dominicaux.

Sponsorisés par LES HABILES et après un ultime sondage pour choisir entre arbre « en cépée » ou « en tronc unique », Lionel et Thomas ont parcouru les parcelles de la pépinière Vincent (Moirans) afin de choisir l’heureux élu (NDLR : les autres pépinières contactées avaient subi les désastres de la fameuse et intense chute de neige).

Comment remplacer l’arbre en cépée non disponible tout en respectant la tradition qu’un « bouleau » a besoin de « compagnie » (ce qui colle bien avec nos chantiers collectifs) ? Après une heure d’arpentage et sur les conseils du pépiniériste, l’idée a germé de planter 3 petits arbres dans le même trou, ils grandiront ensemble.

Nous choisissons donc 3 petits bouleaux endémiques BETULA PENDULA selon l’esthétique de leur écorce et de leur port.

Les triplés sont ensuite préparés à la pépinière puis récupérés par Jérôme et nous les plantons le dimanche 1er décembre avec les enfants présents (qui ont entre autres vaillamment creusé le trou). Evénement dignement et naturellement arrosé grâce à des trombes d’eau :-).

Cela nous fournit aussi l’occasion de valoriser le compost de nos WC secs !

Et 1, et 2, et 3 arbres plantés qui nous feront de l’ombre en période estivale , des couleurs à l’automne, une présence en hiver et de la sève au printemps !

Au clair du quartier dans « les 4 saisons du jardin bio » et « l’Observatoire »

Notre jardin commence à verdir et à prendre un peu vie. Merci aux jardiniers attentifs et aux coccinelles qui avaient inauguré sur le champs nos tuteurs à tomates à peine installés 🙂

Après rhubarbe, quelques pois mange-tout,radis et blettes notamment, nous pourrons bientôt savourer des kilos de tomates ainsi que courges, maïs, carottes, poireaux, physalis, etc.

Bien loin des fermes urbaines de Detroit, nous figurons quand même dans le numéro des « 4 saisons du jardin bio » qui vient de sortir. Certes pas pour notre jardin mais plutôt à la rubrique « habitat ».

Les éditions terre vivante nous ont en effet consacré un article de 5 pages : « Immeuble participatif : ils la jouent collectif »

Nous ne saurions trop vous recommander cette excellente revue locale au rayonnement national.

Et côté « une », c’est une belle photo de notre immeuble côté jardin  (prise l’an dernier par Nicéphore Tsimbidaros) qui fait celle du numéro estival de la revue « L’Observatoire -la revue des politiques culturelles ». Nicéphore a travaillé avec notre architecte Florian Golay et talentueusement photographié notre immeuble sur toutes ses coutures dès sa sortie de terre.

Quant à TéléGrenoble, cette chaîne a consacré un reportage de son JT à l’habitat participatif grenoblois Domisilami suite aux journées portes ouvertes de l’habitat participatif  : JT téléGrenoble 4-07-18

ASSEMBLEE GENERALE !

Dimanche 29 mai 2016 a eu lieu la 1ère AG de la SCI « Au Clair du Quartier ».

DSC01494
Nous nous sommes retrouvés à 18 sociétaires à la très bonne adresse de « la Gelinotte » (à Freydières, au dessus de Revel) le matin pour l’AG suivie de l’apéro et du  repas

IMG_3162

avant une balade en forêt (sous la pluie !) pour les plus motivés.

DSC01495
La bonne ambiance était au rendez-vous !                                               Notre groupe est ravi et reconnaissant de s’être ouvert à de sympathiques associés externes bien impliqués dans notre démarche.                                                                                                                     Merci pour leurs précieuses contributions.